mardi 31 juillet 2007

Salut mon président

Une fois n'est pas coutume, je vais te tutoyer. Je pense que cela ne va pas te choquer, j'ai cru comprendre que tu tutoies tout le monde (sauf devant les caméras évidemment).
Je tiens d'abord à exprimer mon admiration vers ta politique. C'est vrai qu'en quelques mois, en tant que président de la France, on te vois partout. Tu fais, et tu fais faire, beaucoup de choses. J'ai même l'impression que tu ne dors jamais.

Service minimum dans le transport terrestre :
C'est un des grands chantiers que tu abordes et qui est indissociable des autres parce qu'évidemment tu ne peux pas travailler et appliquer tes réformes avec des millions de grévistes dans la rue. Tu profites des malheureuses expériences de tes anciens amis Juppé et Villepin, tu as raison. Il y aura toujours des gens qui vont gueuler mais avec des transports qui fonctionnent "normalement", tu donneras l'image à l'opinion publique que la France n'est pas paralysée, le train de vie n'est pas arrêté et ce n'est qu'une minorité qui proteste contre l'intérêt de la France bien entendu. Je pense que tu as des bons conseillers en la matière. Mrs Soubie, Guéant, Solly, etc. savent bien ce qu'il font, tu peux leurs faire confiance.
Et n'oublie pas que la première chose qu'avait fait Margarette Thatcher lorsqu'elle a accédé au pouvoir, c'était de s'attaquer au droit de grève. Pardon, c'était d'instaurer un service minimum dans les transport.

Autonomie des universités :
Tu as choisis de faire passer cette loi pendant que les étudiants sont en vacances. C'est bien, c'est très bien même. C'est une première étape vers la privatisation de l'éducation nationale. Tu as raison, tu ne fais qu'appliquer (à petites doses) les accords de l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) que la France a signés bien sûr. Tu sais de quoi je parle ?
Petit rappel pour ceux et celles qui n'ont pas compris : L'Accord Général sur le Commerce des Services ou AGCS. Pour l'OMC, l'éducation est un service, comme la santé, la recherche et beaucoup d'autres secteurs. Je ne vois pas au non de quoi ces secteurs ne peuvent pas être libéralisés. Ce sont des secteurs publiques, et alors ? ce n'est pas de ta faute si la France comme tous les autres pays de l'OMC ont signé l'AGCS en 1995.
Revenons à l'éducation, je pense qu'actuellement en France, à peu près 80% du budget est consacré pour les salaires des fonctionnaires et 20% pour le matériel. A mon avis 80% pour les salaires c'est beaucoup. Les grands industriels des firmes industrielles voudraient renverser ça. Tu peux les aider. T'as déjà annoncé la suppression de je ne sais pas combien de milliers de postes de fonctionnaires en 2008. Oui c'est pas mal, continue !

Franchise médicale :
Le "trou" de la sécurité sociale est la faute des patients. Ce sont eux qui "consomment" beaucoup. Les précédents gouvernements de droite ont essayé de pénaliser ces patients irresponsables en faisant en sorte qu'ils soient moins remboursés mais toi, avec ce que tu comptes faire, je pense que tu vas à un peu loin tout de même. Tu veux instaurer une franchise médicale avec un seuil de 50 euros par an et par assuré ?
J'ai entendu à la radio tout à l'heure (c'est nouveau) que cette franchise permettra le financement de la recherche sur la maladie d'Alzheimer. Ah ben il fallait le dire depuis le début.
Entre nous, de qui vient cette idée magnifique ? de ton conseiller Raymond Soubie ? en tout cas c'est bien trouvé !

1 commentaire:

Patryck Froissart a dit…

Il ne faut pas seulement féliciter ce président hors du commun, mais les électeurs hors du commun qui l'ont élu, et qui sont en train de se faire baiser d'une manière hors du commun...
Bravo à tous!!!