jeudi 25 septembre 2008

Crise financière : il faut trouver les coupables !

J'en ai trouvé un. Un certain Nicolas Sarkozy (Ce n'est ni une blague ni de l'anti "sarkozysme" primaire).
Il n'est pas le seul bien évidemment... Mais si on essaye de naviguer sur le site de l'UMP, on trouve très facilement les propositions du candidat Sarkozy à la présidence de la république. C'était, je le rappelle, avant Mai 2007. C'est à dire avant le déclenchement de la crise des "subprime" de l'été 2007.
Nicolas Sarkozy avait dit : "Les ménages français sont aujourd’hui les moins endettés d'Europe. Or, une économie qui ne s'endette pas suffisamment, c'est une économie qui ne croit pas en l'avenir, qui doute de ses atouts, qui a peur du lendemain...". Il croyait vraiment au modèle du crédit hypothécaire. Il cautionnait donc le système...
Maintenant il nous dit qu'il faut trouver les coupables. Mais il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles !
Il dit aussi qu'il faut réformer ou moraliser (je ne sais plus) le capitalisme financier. Mais de qui se moque t-on ?. C'était quoi, concrètement, ses propositions pour moraliser le capitalisme financier ? Ah oui, c'est comme si le mollah Omar disait qu'il est pour les droits des femmes en Afghanistan ou comme si Laure Manaudou disait qu'elle veut se convertir à l'Haltérophilie peut être ?
En tout cas, par rapport au dernier discours de Mr sarkozy à Toulon où il n'arrêtait pas de critiquer le système mondial de la finance, on peut au moins saluer le talent d'Henri Guaino (sa plume, c'est à dire celui qui écrit ses discours) mais il manquait une chorale dans la salle pour faire plus beau je trouve...

2 commentaires:

Patryck Froissart a dit…

Sarkozy dit blanc, Sarkozy dit noir, Sarkozy ne croit évidemment jamais à ce qu'il dit (ce qu'il dit n'étant, par ailleurs, que les discours préparés par tel ou tel conseiller).
Sarkozy, au gré du vent, est tantôt contre le socialisme tout en se référant à Jaurès, tantôt contre le capitalisme tout en imposant mois après mois à la France un système ultracapitaliste inspiré de la poiltique de son idole Bush...).
Vivement 2012!

Guy a dit…

Quel baratineur !

Voici ma petite synthèse personnelle et provisoire sur la crise financière: "1928 - 1989 - 2009" http://www.cemab.be/news/2008/10/5822.php

Bien à vous tous.