jeudi 11 octobre 2007

Le Sarkozysme : une des étapes extrêmes du Fordisme ?

LE FORDISME

Il y a presque un siècle Henri Ford fondateur de l'entreprise qui porte son nom, inventa ce qui s'est jadis appelé le "fordisme". C'est un mode d'organisation de l'entreprise qui avait été théorisée par le président américain Roosevelt avec le "New Deal" après la crise financière de 1929 et qui avait pour but d'accroître la productivité au sein de l'entreprise. Pour atteindre ses objectifs, Ford proposa un nouveau mode de travail pour ses ouvriers en mettant en place notamment le travail à la chaîne et une certaine militarisation de l'entreprise. En contrepartie, il augmenta leurs salaires (5 dollars/jour contre de 2 à 3 dollars auparavant). Mais en réalité le "deal" de Ford était le suivant : s'il augmentait le salaire de ses ouvriers, ces derniers pouvaient acheter ses voitures, et s’ils achetaient ses voitures, il aurait une augmentation du marché des voitures et donc il pourrait baisser les prix et ses ouvriers pourraient acheter encore plus de voitures.
Je pense que ce cercle vicieux est encore d'actualité aujourd'hui. Il s'est "dégradé en fait. On n'a qu'à voir ce que proposent les constructeurs automobiles français à leurs salariés. PSA, par exemple, leurs propose de changer leurs voitures deux fois par an à des prix intéressants. Si on compte les filiales, le nombre de ses salariés est d'à peu près 200 000 => jusqu'à 400 000 voitures vendues par an juste pour les collaborateurs (Dans le monde PSA a vendu 1,96 millions de voitures en 2006).
http://www.developpement-durable.psa.fr/social/emploi/indicateurs.htm

En contrepartie, et c'est là le problème, les nouvelles organisations, très strictes, au sein de l'entreprise ont poussé certains salariés de PSA jusqu'au suicide. Voici ce qu'on peut lire dans :
http://www.lefigaro.fr/economie/20070716.WWW000000535_nouveau_suicide_chez_psa.html
"un salarié de l'usine PSA de Charleville-Mézières s'était donné la mort à l'extérieur, mais en invoquant ses conditions de travail dans une lettre d'adieu."

LE SARKOZYSME

Le sarkozysme c'est autre chose. Contrairement à Ford, Sarkozy (en un bon ultra-libéral) veut favoriser ouvertement et directement les plus aisés de la société. Et ceci a pour but, d'après ce qu'il dit, de stimuler la croissance et donc la création des emplois.
Il le dit clairement : avec le bouclier fiscal, la suppression des cotisations "charges" sociales des entreprises sur les heures supplémentaires, on va aider ses entreprises à se développer, à être plus compétitives, etc. Ceci est pour le pouvoir d'achat des Français si on croit Mr Sarkozy.
Un seul exemple :
L’Observatoire des inégalités a publié récemment les estimations de l’Assemblée nationale concernant le bouclier fiscal : les 1 000 Français les plus aisés dont la fortune est supérieure à 15,5 millions d’euros profiteront d’une baisse d’impôt de 270 000 euros chacun.
Voici le rapport

En écrivant ces mots, je pensais à la phrase idiote du président américain G. W. Bush : « seule la croissance des pays riches assurera le développement des pays pauvres ». C’était dans un entretien au « Monde ».
Voici l'article

3 commentaires:

Patryck Froissart a dit…

Najib, en lisant ton titre, j'ai cru que tu assimilais le sarkozysme au fordisme.
Après avoir lu l'article entier, je te rejoins totalement: le sarkozysme, tout comme le tatcherisme est, à la limite,la négation du fordisme. Le sarkozysme est la forme extrême, cynique, et sans scrupule du capitalisme le plus effrayant.

Anonyme a dit…

hiya


just signed up and wanted to say hello while I read through the posts


hopefully this is just what im looking for looks like i have a lot to read.

Anonyme a dit…

Bonjour

It is my first time here. I just wanted to say hi!